On Refait le Foot

Et si on (se) posait les bonnes questions ?

Réponse à un internaute

00552593Un internaute à récemment répondu  sur Google+ au post sur le crachat avec quelques informations et interrogations très intéressantes dans son commentaire. J’ai ainsi recopié ce dernier à la suite du post en question, ce qui me donne l’occasion de lui répondre et de donner quelques indications complémentaires en passant :

1. Tout d’abord, une petite demande : si vous avez un (plusieurs !) commentaire constructif à faire (et nous vous y engageons fortement ! ) sur les articles de ce site, merci de le faire sur le site lui-même (donc ici-même) et pas sur les réseaux sociaux. Le but de ce site est de susciter le débat et si les commentaires sont éparpillés un peu partout sur le Web et ses différents outils, cela n’aidera pas à avoir un débat utile et cohérent. Bien sûr, si votre commentaire ne fait que quelques mots, cela peut très bien se faire sur Facebook, Twitter ou Google+. Pas de problèmes… Mais si vosu désirez réellement ajouter une pierre à l’édifice et participer au débat de façon approfondie et constructive, alors c’est mieux de la faire directement sur ce site. Merci pour votre compréhension.


2. Pour répondre au lecteur donc je parlais au début ce post, je reprends ci-dessous son commentaire (en bleu) et y ajoute mes réponses (en noir) :

J’ai lu avec intérêt votre article et l’introduction de votre blog… Vous y décrivez un Football que je ne pratique pas…

Moi non plus et je n’en ai aucune envie 🙂 Mais c’est un football que je vois, hélas…Et trop souvent à mon goût. D’où l’initiative de ce site…

Je suis éducateur dans un club de Football (en plus d’être webmaster 😉 ) et les valeurs de notre football sont ‘Plaisir Respect Engagement Tolérance Solidarité’. Effectivement les dérives que vous décrivez sont celle d’un monde que l’on cotoie bien souvent assis sur son canapé devant une télé (c’est bien dommageable pour l’image de notre sport), un monde gangrené par l’appât du gain, complètement déconnecté de la réalité que nous vivons nous même dans nos clubs amateurs avec nos enfants.

Oui et non. Pour aller voir parfois des matchs amateurs le dimanche matin (ou le samedi), je me rends bien compte que la gangrène est bien là, que ça soit sur le terrain comme dans les tribunes (j’en reparlerai une autre fois sur ce site). Et pourtant, les matchs que je vais voir ne sont pas retransmis à la télé, loin de là 🙂 Par contre, ceux qu’on voit à la télé servent hélas le plus souvent d’exemple…
En revanche, je dissocierais effectivement les matchs de jeunes des matchs d’adultes. Bien souvent, les matchs des très jeunes se passent très bien, dans une très bonne ambiance (à part quelques parents un peu « à ras des paquerettes », hélas). Et puis, à un moment donné (pré-ados ?), ça dégénère, et je ne sais pas pourquoi, ils se mettent à imiter « les grands qu’on voit à la télé » et les dérives arrivent… Voir commentaires ci-après…

La fédération française a pour le coup assez bien réagit et anticipé ce mal en lançant un « programme educatif fédéral » que je vous invite à découvrirCe programme est un formidable outil pour l’éducation de nos jeunes footballeurs, il permet vraiment de capitaliser sur les valeurs du football tout en permettant à nos jeunes de devenir des citoyens concernés par les problématiques de notre temps ( Respect, éco citoyenneté, tolérance….).

Je suis entièrement d’accord avec vous et je trouve que c’est une très belle initiative à mettre en avant. En même temps, le gamin à qui vous vous évertuez de donner des valeurs fortes et importantes, il va quand même « virer sa cutie » et détruire tout votre boulot (et celui de la Fédé sus-cité) lorsqu’il verra, au stade ou à la télé, les « grands » simuler, cracher, contester, bref, avoir un comportement totalement contraire à ce qu’on leur a appris. Elle est où, la cohérence, là-dedans ? Ce type de programme éducatif est très bien, il est grandement louable, mais il sera régulièrement réduit à néant tant que les professionnels, qui ont valeur d’exemple, ne montreront pas la marche à suivre et ne seront pas exemplaires. Et on en est loin. Mais rien ne dit qu’on ne peut pas y arriver.

Ceci dit, il faut absolument que le changement vienne d’en haut, et si c’est le cas, les comportements changeront en glissant vers la base. C’est juste logique et, comment dire, humain… Mais tant que les adultes pros feront n’importe quoi (et que les instances laisseront faire), vous pourrez faire ce que vous voulez, mais, tôt ou tard,  les jeunes les suivront. Hélas…

Crédit photo : FFT

3 Comments

  1. Je reviens juste sur la phrase :
    « Mais tant que les adultes pros feront n’importe quoi (et que les instances laisseront faire) »
    Les instances donnent les règles, le ‘tempo’. Si les instances laissent faire, alors les adultes pro le feront. C’est valable pour tout et n’importe quoi. Ce n’est pas aux ‘adultes pro’ de changer, c’est aux instances. Si les abus sont sanctionnés, les adultes pro s’y plieront très très rapidement.
    Les instances ne sanctionnent pas, les pro continuent.

    Voilou !!

  2. Tout d’abord merci Olivier, il est intéressant d’avoir des personnes comme vous qui mènent une réflexion sur le football au delà de son actualité. Je suis en partie en accord avec votre réponse, il est vrai qu’un certain nombre de personnes détruisent régulièrement nos valeurs et sont le plus souvent médiatisées! ou bien tout simplement des parents/educateurs « hors contrôle » ! Mais c’est faire preuve de peu de foi en « son sport » que d’indiquer que l’apprentissage des valeurs sportives dès le plus jeune âge n’empêchera pas nos enfants de devenir les mauvais ambassadeurs du Football que malheureusement nous mettons en avant régulièrement. Je fais partie de ces personnes qui pensent (je ne suis pas seul heureusement) que l’avenir du Football et de notre société en général se joue dès le plus jeune âge ! Inculquons les valeurs du football à nos enfants, qu’ils grandissent avec l’idée que le sport est une affaire de respect de tous, qu’ils apprennent à perdre ou à gagner dans la dignité, celle qui fera d’eux des hommes (des vrais)

    • Olivier Andrieu

      26 août 2016 at 8 h 58 min

      Entièrement d’accord avec vous. Ce que je veux dire dans mon article et sur ce site c’est que le comportement des joueurs professionnels peut mettre à mal le travail souvent extraordinaire des bénévoles dans les clubs. Car ces joueurs ont valeur d’exemple. Et si l’exemple montre la mauvaise voie…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 On Refait le Foot

Theme by Anders NorenUp ↑