carton-bleuAvant de parler des dérives du foot proprement dit et des éventuelles possibilités pour les éradiquer, il peut être intéressant de lister un certain nombre de possibilités, d’outils et de fonctionnalités n’existant pas (encore ?) dans ce sport (mais parfois dans d’autres).

La première est l’exclusion temporaire d’un joueur pendant une période donnée (par exemple 5 ou 10 minutes), par exemple à l’aide d’un carton bleu. De nombreux sports ont déjà mis en place cette règle avec bonheur.

Si un joueur fait une faute, il se trouve exclu pendant X minutes. L’équipe joue donc à 10 sur cette période, ce qui devrait rendre prudents les autres joueurs pour ne pas décimer un peu plus le team.

On pourrait également imaginer qu’un joueur déjà sorti pendant 5 minutes (période minimale) verrait sa peine augmentée à 10 minutes (+ 5 minutes donc) en cas de deuxième infraction. Et 15 minutes pour la 3ème. Etc. De quoi faire réfléchir. Mais aussi se calmer un joueur ainsi mis sur la touche…

Cela vaudrait pour un joueur de champ mais également pour un entraîneur ou un membre du staff…

La gestion de ces périodes pourrait être allouée au 4ème arbitre, qui aurait ainsi des tâches plus gratifiantes que le fait de dresser à bout de bras les panneaux numériques lors des changements de joueur. 🙂 C’est donc lui qui donnerait le « Go » permettant à un joueur pénalisé de rentrer à nouveau sur le terrain.

Reste bien sûr à régler et notifier le type de faute écopant d’un carton bleu, par rapport aux cartons jaune et rouge (qui resteraient bien sûr effectifs). On en reparlera certainement très bientôt quand nous aborderons les diverses dérives et leurs rémèdes éventuels…

Crédit image : FC St Leu 95.